Au niveau France, les vendanges 2017 sont la plus faible récolte depuis 1945 ; au niveau de l’Europe, les spécialistes attendent une production historiquement au plus bas à cause des aléas climatiques (-14% sur la production globale).

Prévisions :

  • Italie : 40 millions d’hectolitres (1er producteur européen),
  • France : 36,9 millions hl
  • Espagne à 36,8 millions hl

Les chiffres ne sont pas définitifs et pourraient encore être revue à la baisse.

Les vendanges terminées permettent de mesurer pleinement l’impact du gel et de la sécheresse sur la production. Les conditions climatiques chaudes et sèches observées dès le début de l’été ont accéléré la maturation des raisins en faible charge. La grande majorité des domaines ont vendangé les premières vignes au mois d’août soit 10 à 15 jours en avance selon les secteurs.

Le recrutement de vendangeurs qualifiés en nombre a été notamment assuré au pied levé grâce aux plateformes sociales en ligne. Facebook ou encore Le Bon Coin complètent le bouche à oreille pour constituer des équipes disponibles et motivées.

Les vendanges se sont achevées avec une précocité historique. Les premières récoltent témoignent d’une grande hétérogénéité de maturité sur une même parcelle et, le plus important, de raisins sains avec un potentiel qualitatif prometteur. Bien que les rendements annoncés soient à la baisse, les professionnels assurent que le millésime 2017 sera d’excellente qualité.

Les vendanges passées, tri, éraflage, foulage, macération de moult ou encore débourbage… les raisins sont rentrés dans la cuverie. Chaque vigneron déploie son savoir-faire de vinification selon la couleur du vin à produire. Il est temps que le jus de raisins devienne vin !

Vous devez être âgé de 18 ans minimum pour visiter ce site.

Veuillez vérifier votre âge.